La loi Pinel est désormais applicable aux titres de propriété comme les fameuses SCPI, les sociétés civiles de placement immobilier. On parle alors de SCPI Pinel. Ces dernières ont connu un vif succès depuis déjà plusieurs années.

Les SCPI ou l’immobilier à moindre coût

Tout d’abord, penchons-nous sur les SCPI qui sont des véhicules de placement faisant appel à l’immobilier pour produire des revenus et des gains. Ceux-ci sont les loyers et les plus-values immobilières.

Les SCPI fonctionnent comme suit : le financement d’un bien immobilier est supporté par plusieurs investisseurs qui deviennent associés de la société. Ils détiennent alors des parts de SCPI, évalués en quote-part au moment de la distribution des loyers. C’est un organe tiers qui se charge de récolter les fonds des associés investisseurs, puis de les utiliser pour l’achat du parc immobilier destiné à être fructifié. Cet organe, appelé société de gestion, se charge alors de faire louer le parc et de collecter les revenus locatifs. Ces derniers seront ensuite redistribués aux investisseurs par rapport à leur quote-part comme énoncé plus haut.

La SCPI Pinel : de quoi s’agit-il et quels avantages à y souscrire ?

Dans le cas de la SCPI Pinel, la société de gestion se constitue un parc qui sera exclusivement éligible à la loi Pinel. Ce sera donc un parc d’immeubles à usage de logement, lesquels seront neufs et situés dans les zones A Bis, A et B1. Par ailleurs, c’est la société de gestion qui veille à ce que les plafonds de loyers et de ressources fixés par la loi soient appliqués. Avantages pour l’investisseur : il sera totalement délesté de toutes ces contraintes, depuis le choix des biens jusqu’à leur mise en location et la gestion des baux locatifs.

La loi Pinel est reconnue pour la réduction d’impôt qu’elle engendre. En achetant des SCPI, l’investisseur défiscalise lui aussi, suivant les mêmes conditions que pour un immeuble qu’il gère lui-même. Ainsi, la carotte fiscale est la suivante : 12% du montant de l’investissement pour une SCPI dont la durée de la détention obligatoire est de 6 ans, 18% pour 9 ans, 21% pour 12 ans. Cette réduction d’impôt va doper le rendement de la SCPI fiscale. En ce qui concerne justement son TDVM qui est le taux de distribution sur valeur de marché, il est de 3.5% par an en moyenne.

Outre ces avantages à la souscription d’une SCPI Pinel, rajoutons la gestion du produit par un spécialiste de l’immobilier. Grâce à son savoir-faire et à son expertise, il saura exploiter le bien selon les meilleures stratégies et sécuriser le placement en anticipant les risques.

Autre principal atout d’une SCPI : le prix de la part qui est tout à fait accessible à tous les budgets, ce qui n’est pas le cas pour un bien immobilier acheté après d’un promoteur par exemple. La SCPI Pinel convient donc aux investisseurs à petit budget qui souhaitent réduire leur impôt sur le revenu. Toujours est-il que la SCPI Pinel n’est pas recommandée aux contribuables qui sont exonérés d’impôt. S’ils souhaitent se lancer dans l’investissement en SCPI, ils peuvent en revanche se tourner vers les SCPI de rendement qui génèrent un meilleur taux de distribution et une rentabilité locative plus élevée.

Quel intérêt d’investir dans une SCPI Pinel : les explications détaillées sur innastudio.com.

Pour conclure, la souscription à une SCPI doit être préparée et étudiée à l’avance, de préférence par un conseiller en gestion de patrimoine. Cela afin de garantir qu’elle est en adéquation avec le portefeuille de placement de l’investisseur et son propre profil. Les risques sont également présents, de même que les limites puisque le capital n’est pas toujours garanti.