Les seniors résidant dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes sont soumis à un suivi gériatrique périodique. Rappelons que la gériatrie se focalise sur les maladies et les affections dues au vieillissement. Elle a pour but de maintenir l’autonomie fonctionnelle du senior et de prévenir la dégradation de son état de santé générale. Comment est réalisé le bilan gériatrique dans les EHPAD ?

Programmation toutes les quinzaines

C’est toutes les quinzaines que le bilan est programmé ; l’évaluation est alors prise en main par l’équipe médico-sociale déployée au sein de chaque établissement. Le bilan est effectué par un médecin appelé gériatre qui se charge d’évaluer les déficits sensoriels du résident (ouïe et vue entre autres), les troubles neurologiques, les affections respiratoires, cardiovasculaires, nutritionnels.

De même, la mobilité et les risques de chute sont détectés au cours de cet examen. La dépression peut aussi survenir chez les seniors, pouvant provoquer la perte d’autonomie et de poids : elle sera alors identifiée tout au long de ces bilans.

Quel est le rôle du médecin gériatre ?

Le rôle du gériatre dans les EHPAD ne se limite pas seulement à consulter et à examiner le senior, mais aussi à traiter les résultats issus de ces bilans et ce, à tous les niveaux concernés. L’objectif est de diminuer le déclin fonctionnel entre autres et de restaurer le bien-être de la personne âgée grâce à l’intervention d’une équipe pluridisciplinaire spécialisée. Cette équipe peut être composée de psychologues, d’assistantes sociales, de physiothérapeutes et d’autres intervenants de la profession paramédicale.

Le gériatre peut aussi solliciter l’intervention des proches du résident afin d’améliorer la qualité de vie de ce dernier tout au long de son séjour dans l’EHPAD. Dans le cas où l’état de santé du résident se dégrade, le gériatre pourra recommander une prise en charge immédiate en milieu hospitalier.

Le respect des bonnes pratiques de soins en EHPAD

Outre la prise en charge de ces soins de prévention, le résident en EHPAD bénéficie aussi d’autres soins tels que l’hygiène et le maintien d’un certain niveau de confort. Il est accompagné par les aides-soignants qui l’accompagnent dans l’accomplissement des gestes de la vie quotidienne. Ceux-ci ont aussi pour mission d’intervenir dans la prise en charge sur le plan médical : aider le résident à prendre ses médicaments, changer ses pansements, réaliser ses injections, etc.

Les bonnes pratiques de soins en EHPAD doivent être respectées par tout le personnel des EHPAD. Celles-ci se résument comme suit : l’alimentation, la bientraitance, la prévention des chutes, la déambulation, le repérage de la dépression, de la déshydratation. La prévention des risques infectieux est aussi mise en avant dans l’exécution des bonnes pratiques de soins, de même que la liberté d’aller et venir.

Quant à la volonté de la personne âgée, elle consiste pour cette dernière à exprimer librement ses choix de vie en rédigeant un testament de vie ou en faisant appel à une personne de confiance. Ceci afin de mettre en œuvre les volontés prescrites lorsque le senior ne peut plus s’exprimer verbalement. Cette personne de confiance peut être un proche du résident ou un membre du corps médical ; dans ce cas, la désignation se fait de manière expresse et par écrit.

Héberger son proche dans un EHPAD, une bonne idée ?

Ces résidences seniors médicalisées sont plus qu’une simple maison de retraite moderne. Elles se veulent plus accueillantes et plus conviviales, leur objectif étant de permettre à chaque résident d’y passer un agréable séjour au sein de son espace de vie. Intégrer un senior dans un EHPAD, c’est lui offrir l’occasion de renouer de nouveaux liens sociaux, s’épanouir, sortir de l’isolement, participer à des activités stimulantes.

Rendez-vous sur ehpad.com pour en savoir davantage sur les atouts que propose un EHPAD.