Vous pouvez désormais investir dans des sociétés civiles de placement immobilier dont le parc est constitué à l’étranger. Vous vous constituez alors un patrimoine à l’international, ce qui donne lieu à des possibilités de diversification optimales sur votre portefeuille de placement. À titre informatif, voici le classement 2019 des meilleures SCPI étrangères.

  • Corum XL : c’est une des SCPI les plus performantes sur le marché si l’on en juge de son taux de distribution qui est de 6.63% en 2018. Cette SCPI intervient non seulement en zone euro comme son prédécesseur Corum Origin, mais aussi sur de nombreux pays étrangers. Ci-après la répartition des actifs de Corum XL du point de vue géographique : Allemagne, Pologne, Italie, Portugal, Espagne, Finlande, Royaume-Uni, Irlande, France.
  • Corum Origin : cette SCPI se démarque par son excellent taux de distribution de 6,17% en 2018. Son parc immobilier s’étend jusqu’aux Pays-Bas, en Italie, en France, en Allemagne, Finlande, Espagne, Irlande, Slovénie, Portugal, Belgique, Estonie, Lettonie, Lituanie.
  • Novapierre Allemagne 1 : c’est une SCPI fermée à la souscription c’est-à-dire non disponible sur le marché primaire. Cependant, en cas de cession des parts, ces dernières peuvent circuler de manière ponctuelle sur le marché secondaire. Renseignez-vous aussi sur les assureurs qui en proposent par rapport au support de leur contrat d’assurance-vie. Son taux de distribution est de 4.99% en 2018.
  • Novapierre Allemagne 2 est une reprise de la version 1, la stratégie de constitution de son patrimoine est aussi la même que celle de Novapierre Allemagne 1. Idem pour le rendement attendu.
  • Eurovalys : c’est une SCPI de bureaux à TDVM de 4.50% en 2018. Son parc basé en Allemagne ainsi que dans quelques régions françaises.
  • LF Europimmo est aussi une SCPI de bureaux, son TDVM est de 4.18% en 2018. Son patrimoine se développe en Allemange, Belgique, Île-de-France, Irlande, Luxembourg et Pays-Bas.

Diversifier grâce aux SCPI étrangères

Investir dans des SCPI étrangères permet non seulement d’étendre son patrimoine jusqu’à l’étranger mais de profiter des caractéristiques des différents marchés immobiliers. D’où une excellente diversification ainsi qu’une mutualisation des risques. C’est l’immobilier allemand qui est le plus prisé par les sociétés de gestion en raison de l’excellent dynamisme de son marché immobilier ainsi que de la perspective d’une intéressante plus-value d’ici les prochaines années.

Les limites quant à l’investissement immobilier à l’étranger

La prudence est de mise avant d’investir dans ces SCPI étrangères, les risques ne sont pas à écarter. Attention à la fiscalité qui diffère d’un pays à l’autre : toujours se renseigner à l’avance et réaliser une simulation afin de déterminer si la fiscalité qui s’applique ne va pas impacter le rendement net de la SCPI. Vigilance aussi quant à la double imposition, qui ruinerait votre placement. Pour cela, vous aurez besoin de recueillir les informations y afférentes auprès du service des impôts ou directement auprès de la société de gestion elle-même.

Analysez également en profondeur le savoir-faire et les expériences de la société de gestion en ce qui concerne l’exploitation de ces types d’actifs à l’international. Vous pouvez aussi vous renseigner à l’avance sur les spécificités du marché pour chaque pays étranger : le marché est-il favorable ou risqué, l’économie du pays en question est-elle plutôt fragile ou puissante ? Ce qui joue un rôle prépondérant dans l’accès à l’immobilier et par conséquent dans les possibilités de s’acquitter régulièrement des loyers.

Par ailleurs, n’omettez pas d’accorder un certain intérêt à la liquidité de votre SCPI internationale, qui peut éventuellement être influencée par la composition de son parc.

Pour en savoir plus sur les SCPI internationales, rendez-vous sur immob.biz.